La plupart du temps, Clémence lit silencieusement. Elle lit chaque jour, à plusieurs reprises au cours de la journée et systématiquement avant de s'endormir. Elle a toujours un roman en route et lit aussi des magazines, des BD, des livres documentaires.

Je lui demande de lire à haute voix pendant nos séances de travail. Mais elle lit parfois trop vite, mange les terminaisons des mots et ne met pas toujours le ton qui convient.

Pour l'aider à améliorer sa lecture à haute voix, nous utilisons des supports visuels que m'a donné sa psychologue.

Ce premier support permet à Clémence de mesurer son débit de parole de façon à ne pas parler trop vite.

IMGP0590

C'est très efficace, même si elle râle un peu quand je tente de la faire ralentir.

Un second support visuel est utilisé pour que Clémence apprenne à mettre le ton qui convient quand elle lit un texte.

Elle doit d'abord définir les sentiments des personnages (en cas de dialogues) ou l'ambiance de l'histoire.

IMGP0589

Sur les conseils de la psychologue, je propose aussi des petits exercices à Clémence. Je lui demande de répéter la même phrase sur des tons différents. On s'amuse à le faire ensemble et j'essaye de rendre ces petites séances ludiques parce que c'est difficile pour Clémence.