Comme vous le savez peut-être, Clémence a commencé à dire quelques mots après 5 ans 1/2 mais n'a accédé au langage qu'à 8 ans avec l'apprentissage de la lecture. Jusqu'à 8 ans, Clémence parlait très peu et ne faisait aucune phrase. Elle disait juste quelques mots de temps à autre, même pas tous les jours, et c'était un langage "d'observation" puisqu'elle commentait parfois par un mot ce qu'elle voyait.

Pourtant, Clémence peut désormais me parler de cette période de sa vie avec énormément de souvenirs et de détails. Elle se souvient de cette période, des activités que nous avons faites ensemble à sa table de travail, des travaux que nous avons fait dans la maison, de sorties et de balades. Et je trouve ça incroyable qu'elle puisse m'en parler avec autant de détails, qu'elle puisse même faire des commentaires sur ce que j'ai pu dire à ce moment là.

En mars/avril, j'ai animé à Auch des ateliers sur ce que j'avais mis en place à la maison avec Clémence. Chaque semaine elle s'est intéressée aux supports que j'allais montrer aux participants. Elle a feuilleté avec beaucoup de plaisir la méthode de lecture que nous avions utilisée. A ce moment là, elle ne parlait pas et ne participait pas oralement à cet apprentissage. Elle ne me croyait pas quand je lui ai dit qu'elle ne répétait pas les mots, les sons ou les phrases ; parce que, dans son souvenir elle avait vraiment l'impression de tout répéter. Elle se rappelle même de la comptine qui démarre la méthode !! Comptine qu'elle n'a pourtant jamais répétée.

Elle a du mal à croire qu'elle ne parlait pas encore ! Et moi aussi parce qu'elle se souvient de tous ces textes et peut me les raconter sans les relire.

 

Longtemps on m'a affirmé qu'elle n'avait pas une bonne compréhension du langage (voir même une absence de compréhension). Mais peut être que sa compréhension était meilleure que ce qu'on pensait et qu'elle n'avait tout simplement pas les moyens de nous le montrer.