Avec la rentrée, j'ai reçu pas mal de mails concernant mon organisation avec Clémence. Sur ce blog, je parle beaucoup des supports que j'utilise et achète mais, au final, très peu de notre façon de travailler, de notre organisation.

J'ai commencé à travailler de façon structurée avec Clémence dès ses 26 mois, c'est-à-dire dès son diagnostic en aout 2001.

Sur ce billet, je vais vous parler de notre organisation entre ses 2 ans et ses 8 ans, jusqu'à ce que Clémence devienne verbale.

C'est la période qui a suivi son diagnostic, il y avait beaucoup à faire et du travail dans tous les domaines. On était en 2001, j'ai donc mis en place un environnement structuré selon le modèle TEACCH ainsi qu'un système de communcation alternatif par échange d'images. 

Quelques photos de notre espace de travail : 

8

9

Clémence avait deux journées de prise en charge à Toulouse (2 x 2h avec une psychologue et 2 séances d'orthophonie). Le reste du temps, elle était à la maison avec moi. 

Pour ses journées à la maison, l'emploi du temps s'organisait ainsi : 

- travail le matin de 9h à 11h : alternance de séances en face à face à la table de travail (photos ci-dessus) et moments de jeux. Les moments de jeux étaient très variés : lecture d'albums, jeux de société et de motricité, mini séances d'imitation, bricolage. Les séances en face à face comptaient au début 3 activités puis, au fil des mois j'ai pu augmenter jusqu'à 5 activités. En 2h, Clémence passait ainsi entre 3 et 6 fois à sa table de travail.

- travail l'après- midi de 14h30 à 16h : là aussi alternance de séances de travail en face à face et jeux.

Cela représentait 16h de travail hebdomadaire. Et quasiment autant de préparation. 

Cette organisation était idéale pour notre quotidien. Les horaires me permettaient de respecter son rythme. Clémence a fait la sieste jusqu'à 8 ans. Cette organisation me permettait également de consacrer du temps à ma famille et à ma maison.

Nous travaillions tous les jours sauf le dimanche après midi et cela toute l'année (pas de vacances). Les seuls jours non travaillés étaient quand nous avions de la visite ou une sortie.

Pour que les séances se passent bien, j'avais quelques astuces : 

* le travail structuré de façon à ce que Clémence sache toujours où elle devait être (table de travail, espace jeu), ce qu'elle devait faire (quelle activité, combien de temps)

* je ne quittais la pièce de travail sous aucun prétexte

* j'avais tout préparé la veille au soir.

Pour que les séances soient fluides et que je ne perde pas temps pour mettre en place chaque passage à la table en face à face, tout était préparé la veille : les corbeilles avec les activités.

Pour que les séances soient fructueuses et non occupationnelles, je tenais à jour un carnet de bord : chaque activté était listée et je notais quelques commentaires (est-ce que Clémence avait acceptée et réussi l'activité, est-ce qu'elle avait eu besoin d'aide et quel genre d'aide....). Cela m'a permis de mieux suivre son travail et de pouvoir aussi échanger à ce sujet avec les professionnels qui l'accompagnaient. 

Et puis, après ses 8 ans, j'ai apporté énormément de changements à notre façon de travailler.